Mission

Réalisation de la maquette et production des éléments visuels permettant de réaliser un décor esthétiquement proche de celui de la création mais aux dimensions de l’Opéra Garnier, sans altérer les proportions globales de la scénographie.



Photographies du ballet lors de sa création à Stuttgart













































































Photographies de la maquette


































Résumé du ballet

Eugène Onéguine est un jeune dandy pétersbourgeois. Oisif, blasé, il a le sentiment d'avoir fait le tour des choses, et éprouve un profond désabusement. Profitant d'un héritage, il se retire à la campagne. Pour tromper l'ennui qu'il ressent au bout de quelques jours, il s'y lie d'amitié avec un jeune poète, Vladimir Lenski. Celui-ci traîne Onéguine chez les Larine, nobles campagnards dont Lenski compte épouser la fille cadette, Olga. La sœur aînée d'Olga, Tatiana, tombe amoureuse d'Onéguine au premier regard. Brûlant de cet amour, elle lui écrit une lettre enflammée, mais Eugène l'éconduit au motif qu'il ne serait pas capable de la rendre heureuse. Quelque temps plus tard, Vladimir insiste pour qu'Eugène assiste au bal donné à l'occasion de l'anniversaire de Tatiana. S'ennuyant, Eugène décide de jouer les séducteurs auprès d'Olga qui rentre dans le jeu, au grand désespoir de Vladimir. Celui-ci, se sentant trahi, demande réparation.

Le duel au pistolet a lieu le lendemain à l'aurore. Onéguine tue Lenski et fuit donc la campagne. Tatiana se consume toujours d'amour pour Eugène. Elle visite la maison qu'il a abandonnée et y découvre ses livres et d'autres objets personnels. Finalement, sa mère décide de l'entraîner à Moscou pour lui trouver un mari et c'est avec regret que Tatiana quitte la campagne. Quelques années plus tard, Eugène, de retour de voyage, se rend à une réception. Il y retrouve Tatiana qui, entre-temps, a épousé un vieux général et il se rend compte qu'il a commis une énorme erreur en la repoussant. Il tombe malade d'amour, envoyant lettre sur lettre à sa bien-aimée, sans jamais recevoir de réponse. Eugène finit par se rendre chez Tatiana et la surprend en train de verser des larmes sur sa dernière missive. Elle lui dit alors qu'elle l'aime toujours, mais qu'elle restera fidèle à son mari.

Scenographie_theatrale.html
Opéra Garnier (décembre 2011)
"Onéguine" chorégraphie de John Cranko, musique de Tchaïkovski
Assistante du scénographe Jürgen RoseScenographie_theatrale.html
Retour
Accueil
CVCV.html
CV.html
ScénographieScenographie_theatrale.html
Scenographie_theatrale.html
Retour
CVCV.html
CV.html
ScénographieScenographie_theatrale.html
Scenographie_theatrale.html
AccueilCamille_Dugas-scenographe.html
Camille_Dugas-scenographe.html
Camille_Dugas-scenographe.html